tout sur les chevaux

tout pour que vos loulous soit bien
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 le anovrien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
robroy2a

avatar

Féminin
Nombre de messages : 29
Age : 24
chevaux : Robroy / castagne / Juva
Date d'inscription : 28/04/2007

MessageSujet: le anovrien   Lun 30 Avr - 5:11

HANOVRIEN


Pays d'origine : Allemagne





origine de la race :
Le demi-sang Hanovrien est certainement le cheval de compétition le plus populaire au monde actuellement. Il est présent dans la plupart des équipes internationales de concours hippique et de dressage
--------------------------------------------------------------------------------

_
histoire
Le demi-sang Hanovrien est certainement le cheval de compétition le plus populaire au monde actuellement. Il est présent dans la plupart des équipes internationales de concours hippique et de dressage. Produit du perfection-
nisme allemand, il a été soigneusement développé depuis 300 ans dans le but de l'adapter à différentes fonctions bien spécifiques. Le cheptel de fondation, assez médiocre, fut considérablement amélioré grâce à des apports judicieux de sang arabe, pur-sang et trakehner.
Les origines du Hanovrien peuvent être retracées jusqu'à la bataille de Poitiers, en l'an 732, qui vit la défaite des Sarrasins face aux Francs. À l'époque, les Francs montaient des chevaux de sang mêlé. Ceux-ci dérivaient des chevaux d'Europe de l'Est et du Sud vivant à l'ère préchrétienne, eux-mêmes métissés avec le cheptel natif élevé par une tribu du nom de Tencteri, qui s'était installée dans la vallée du Rhin à la fin du 1er siècle.· On connaît peu de chose des Tencteris, mais ils avaient la réputation d'aimer leurs chevaux et de posséder une cavalerie rudimentaire bien organisée.
À partir du VIlle siècle, émergea de ce cheptel le Great Horse, qui fut la monture des chevaliersdu Moyen Âge, un type Cob solide sans aucun doute croisé avec le fameux Cheval des Flandres.
Au cours du temps, les manières de guerroyer changèrent et les chevaux durent s'adapter pour conserver leur utilité. Les ancêtres du Hanovrien acquirent de la taille et devinrent plus actifs que les anciens types Cobs. Au XVIIe siècle, trois principaux types, toujours d'un modèle plutôt lourd, avaient émergé et étaient élevés pour l'usage militaire: le Danois, le Mecklembourg et, bien sûr, le Hanovrien.
[histoire prit alors un tournant particulièrement bénéfique pour la race. En effet, la dynastie hanovrienne accéda au trône d'Angleterre. Le prince George Louis, Électeur de Hanovre, fut couronné en 1714 et devint le roi George 1er. Guillaume IV; le dernier des Hanovre, mourut en 1837. Aussi, pendant ces 123 ans de règne, les chevaux hanovriens profitèrent de l'attention constante de leurs bienfaiteurs d'outre-Manche. Des Pur-sang anglais originels et des Bais de Cleveland furent expédiés au Hanovre pour être métissés avec le cheptel de Hanovriens existant lequel, au début du XVIIIe siècle, était encore assez lourd -, et engendrèrent des carrossiers et des chevaux adaptés à l'agriculture Le roi George II était si enthousiasmé par le progrès du Hanovrien qu'en 1735, il fonda le haras national de Celle, en Basse-Saxe, voué à la race. Quatorze étalons Holsteins noirs d'un type lourd, contenant du sang oriental, espagnol et napolitain, furent alors utilisés pour injecter un sang nouveau au cheptel existant.
Le Napolitain, une création italienne remontant au Moyen Âge, contenait lui-même du sang espagnol et oriental ainsi qu'une bonne proportion de lourd. Au XVIIe siècle, ce cheval était très en vogue dans une Europe qui se passionnait pour l'équitation classique de manège, les exhibitions et les parades. C'était un animal grand, agile et fougueux, mais doux et gentil. Son port de tête était fier, son arrière-train puissant et son action altière. Les étalons Holsteins de Celle transmirent donc ces qualités aux lourds Hanovriens.
Lorsque le besoin en carrossiers plus légers se fit sentir, le Pur-sang fut sollicité avec succès. Certains produits de ce métissage furent même envoyés en Angleterre pour tirer les carrosses royaux. En Allemagne, le Hanovrien devint la monture favorite de l'armée. Les infusions de sang pur-sang furent alors réduites de peur de trop alléger la race. À la fin du XVIIIe siècle, tous les pedigrees furent soigneusement enregistrés. Mais le cheptel de Celle subit de lourdes pertes lors des guerres napoléoniennes. En 1816, il ne restait plus que trente étalons sur cent et le haras eut recours à des Pur-sang et des Mecklembourgs pour remonter les effectifs.
Si le type lourd survécut à la Première Guerre mondiale, ce fut pour perdre sa place dans l'agriculture et le transport à la fin de la Seconde. Les années d'après-guerre virent l'équitation de loisir et de compétition gagner en popularité. En conséquence, le Hanovrien fut, une fois encore, adapté aux nouveaux besoins de l'époque. Des géniteurs Pur-sang, Arabes et Trakehners d'un type léger apportèrent alors leur contribution et engendrèrent le magnifique cheval de compétition que nous connaissons aujourd'hui

Caractère et entretien
La principale exigence faite au Hanovrien est un tempérament égal. Les animaux sont donc soumis à des tests de sélection rigoureux avant d'être déclarés aptes à la reproduction. Les éleveurs accordent une grande importance à cette qualité et les chevaux au caractère douteux sont écartés du programme d'élevage. Le Hanovrien type doit avoir une belle présence, montrer de l'assurance et de la fierté naturelle, sans être « chaud» ou difficile.
Son action, libre, souple, avec une bonne flexion du genou et du.jarret, est idéale en dressage et concours hippique Les chevaux de cette race doivent bénéficier des mêmes soins et attentions que les autres demi-sang et s'adaptent aussi bien à l'écurie qu'à la vie à l'extérieur. .

Aujourd'hui
Si, de nos jours, le Hanovrien est presque exclusivement réservé aux compétitions de dressage et de saut d'obstacles, il se révèle également un excellent cheval de selle polyvalent. On peut même voir certains sujets de la race travailler sous le harnais.
Il faut toutefois signaler qùe, seuls les Hanovriens très près du sang, c'est-à-dire ceux qui possèdent une large proportion de Pur-sang, ont la vitesse nécessaire pour les épreuves de crosscountry des concours complets.

_



description
Tête : Sa tête présente un profil convexe ou rectiligne
--------------------------------------------------------------------------------

Conformation : Il est de type médio-longiligne avec une tête bien proportionnée, une encolure longue et forte, une épaule longue et inclinée, un poitrail profond, un corps puissant, un dos long et droit, une croupe arrondie, longue et bien musclée, des membres résistants. .

--------------------------------------------------------------------------------

Robe : Toutes les robes unies sont acceptées.

--------------------------------------------------------------------------------

Taille : Il toise entre 1.56 et 1.72 m au garrot et son poids varie entre 500 et 600 kg
--------------------------------------------------------------------------------

Autre : De nombreux chevaux de dressage de classe internationale sont des Hanovriens, En effet, ils possèdent à la fois le tempérament et
action nécessaires à la pratique de cette discipline au plus haut niveau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serenaaa-r.skyblog.com
 
le anovrien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
tout sur les chevaux :: race :: cheval de selle-
Sauter vers: