tout sur les chevaux

tout pour que vos loulous soit bien
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 l'hisoire du dressage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
robroy2a

avatar

Féminin
Nombre de messages : 29
Age : 24
chevaux : Robroy / castagne / Juva
Date d'inscription : 28/04/2007

MessageSujet: l'hisoire du dressage   Dim 29 Avr - 13:42

LE DRESSAGE :


L'Art du dressage n'est pas un phénomène récent, en effet, on a retracé une certaine forme d'équitation en carrière qui se pratiquait 1500 ans avant J.C. Dans la Grèce ancienne, on 'travaillait' les chevaux, afin de les rendre obéissants et faciles à manoeuvrer pour déjouer l'adversaire lors de combats guerriers. Le commandant grec Xénophon, né en 430 avant J.C., nous a laissé le premier traité d'équitation qui est toujours d'une actualité étonnante. Ses méthodes avant-gardistes pour son époque, incluaient une approche psychologique dont: le tact, la maîtrise de soi, la recherche constante de la beauté et de la perfection, la décontraction du cheval, et la légèreté. Ces principes de base furent une source d'inspiration pour les maîtres de l'Europe de l'après-Renaissance et demeurent ceux des cavaliers d'aujourd'hui.
C'est seulement au XIIIème siècle à Naples que les Italiens retrouveront leur enthousiasme pour l'équitation académique et au XVIème siècle, lors de la Renaissance italienne que des écoles et académies équestres verront le jour. Jusqu'au XVIIIème siècle, l'équitation de manège connut la période la plus brillante de son existence et fut à son apogée sous Louis XIV à la cour de Versailles. À cette même époque, l'équitation se développa chez les Autrichiens et les Allemands, entre autre par la création de l'École Espagnole de Vienne. Au milieu du XVIIIème siècle, deux écoles de pensées distinguèrent l'équitation pratiquée en France et en Allemagne. Chez les français, la légèreté et l'art les préoccupèrent davantage alors que les prussiens privilégièrent la discipline et l'exactitude.
Bien que la plupart des grands maîtres de l'équitation classiques proviennent majoritairement de France, d'Allemagne et d'Italie, l'Angleterre compte toutefois un personnage important : le Duc de Newcastle (1592-1676). Reconnu comme le plus grand maître d'équitation anglais de tous les temps, Newcastle ne fut jamais reconnu comme tel dans son propre pays. Obligé de s'exiler en France lors de la guerre civile qui éclata en Angleterre, c'est la noblesse d'Europe qui profita le plus de son enseignement. Sa méthode était basée sur la douceur et la psychologie et il admettait que le vice était le résultat de la mauvaise éducation inculquée par l'homme.
La France, considérée comme étant le berceau de l'équitation classique domina cette discipline pendant plusieurs siècles. On ne peut donc parler d'équitation classique sans évoquer la célèbre école de cavalerie française de Saumur, fondée en 1771 par le Duc de Choiseul. Ce n'est par contre qu'en 1814, après la révolution que l'École de Saumur, aussi désignée sous le nom du Cadre Noir, vit vraiment le jour. Un de ses écuyers en chef les plus influents, le Comte d'Aure (1799-1863) fut reconnu entre autre pour avoir libéré l'équitation française des restrictions de l'étiquette de cour, mais fut également associé à des démêlés avec son rival, François Baucher. Ce dernier, qui avait une philosophie différente et plus conservatrice de l'équitation, démontra son art par le cirque et forma de brillants élèves tel qu'Alexis l'Hotte. Un peu plus tard, Beudant (1863-1949) et le général Decarpentry (1878-1956) aussi issus de Saumur, ont permis de faire évoluer le dressage jusqu'à l'ère moderne. En 1972, l'École Nationale d'Équitation se forme autour du Cadre Noir et depuis, des civils et militaires privilégient l'étude et l'enseignement de l'équitation à la française.






Ma vie Je t'M + que tt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serenaaa-r.skyblog.com
bichon2a
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 62
Age : 25
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: l'hisoire du dressage   Lun 30 Avr - 2:47

oo merci je ne connaicer pas tous sa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noschevaux.forumactif.fr
 
l'hisoire du dressage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LES LETTRES DE DRESSAGE ????
» education du border avec un collier de dressage
» prix d'une selle dressage Thorowgood neuve?
» wintec dressage : quel modèle ?
» Taille badine/stick de dressage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
tout sur les chevaux :: discipline :: les figures de dressage et leurs aides-
Sauter vers: